Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
12 mai 2010 3 12 /05 /mai /2010 19:39

 

  Gokusen (drama)

 

 

  Gokusen...parce qu'une prof comme Yankumi, ça vous donnerait presque envie d'aller au lycée.

 

 

 


Gokusen (manga)Manga:

 

Entièrement publiée au Japon, la série compte 15 volumes.

L'auteur est MORIMOTO Kozueko

 

 

 

 

 

 

 

 

http://q8order.com/images/Gokusen3_Front.jpgDrama:

 

Il dure trois saisons et compte 35 épisodes en tout.

 

 

 

 

 

 

 

Gokusen (anime)Anime:

 

Il a 13 épisodes. Disponible à la vente en France.

La fin de l'anime correspond au tome 7 du manga.


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé:

 

Yamaguchi Kumiko démarre sa carrière de professeur de mathématiques au lycée Shirokin. Cependant Shirokin a de quoi décourager le plus motivé des enseignants. En effet, l'établissement n'accueille que les élèves qui ont été refusés partout ailleurGokusen (drama) Yankumis. C'est un repère à délinquants plus intéressés par les bagarres que par les études. Les pires étudiants sont regroupés dans une certaine classe, la plus redoutée par le corps enseignant, la 3D... classe dont Yamaguchi Kumiko est désormais le professeur principal!

La petite prof a tout pour devenir la tête de Turc de ses affreux élèves mais voilà "Yankumi" (c'est comme ça qu'on l'appelle), les délinquants, les gros durs et les gangsters, elle en a l'habitude. Ben oui, après tout, c'est la petite-fille d'un puissant Yakuza.

Notre prof de maths doit donc se débattre avec ses élèves qui se fourrent toujours dans les pires situation et la nécessité de garder sa véritable identité secrète (bah oui, bizarrement, être petite-fille de Yakuza c'est pas le top pour les parents d'élèves et l'administration). Mais Yankumi est prête à tout pour prouver  à ses élèves qu'ils ne sont pas des rebuts de la société et que Shirokin n'est pas un lycée-poubelle. C'est décidé, elle se débrouillera pour que toute sa classe finisse le lycée en bonne et due forme!

A sa drôle de manière, Yankumi prend place progressivement dans le coeur de ses élèves (et dans le notre aussi) et leur redonne confiance en la vie.

 

Critique:

 

J'ai vu le drama (du moins les deux premières saisons) et j'ai lu le manga quasiment en entier, je vais donc pouvoir vous parler des deux.

J'ai tout simplement adoré. Yankumi est un personnage que l'on peut pas s'empêcher d'aimer. C'est une femme forte, capable de veiller sur elle-même et elle a un coeur d'or. Elle est prête à tout aider ses élèves et ne cesse jamais de croire en eux, mêmeGokusen (anime) quand tout le monde ne les considère que comme de simples voyous. Les personnages secondaires valent aussi le coup d'oeil. Les élèves de la 3D sont très attachants, derrière leurs airs de gros durs, ils sont toujours là les uns pour les autres. Vous aimerez particulièrement Shin, le leader de la classe (interprété par MATSUMOTO Jun dans le drama, oui c'est lui qui joue Tsukasa Domyoji dans Hana Yori Dango). La famille Yakuza de Yankumi est géniale, elle aussi, chacun de ses membres est plus ou moins délirant, en les voyant on comprend pas mal de trucs sur la façon dont le cerveau de Yankumi fonctionne.

Le scénario de l'histoire est assez simple (surtout au début): un des élèves de Yankumi a des ennuis, elle vient l'aider (souvent, il y a une bonne bagarre) tout en essayant de préserver ses origines secrètes. D'autres fois, des problèmes liés aux Yakuza surviennent... et c'est reparti pour la bagarre. Mais on ne se fatigue jamais, les chapitres ( ou les épisodes) s'enchaînent sans temps morts, bourrés d'humour et de rebondissements, pas le temps de s'ennuyer!

Petit bémol lié au drama: à chaque saison on se retrouve avec une nouvelle classe. Don bye-bye à Matsumoto Jun dès la fin de la première saison! C'est pour moi le plus gros défaut du drama, Shin étant mon personnage préféré. En outre, l'homme qui fait battre le coeur de Yankumi, Shinohara, a un rôle très différent dans le drama (mais ce n'est pas forcément un point négatif!).

Pour ceux tentés par le manga, ne vous laissez pas décourager par les dessins (surtout la couverture!), ça vaut vraiment le coup!

Bref, Gokusen c'est de l'humour, des bagarres (un peu d'amour aussi) et surtout quelque chose à ne pas rater!

 

 

 

En savoir plus

 

Je n'ai pas trouvé de site (français ou non) entièrement consacré à Gokusen. Mais j'ai peut-être mal cherché, donc si vous en connaissez un bon, signalez-le moi, je le mettrai ici!

 

 

Vous aimerez aussi...


 

GTO, que l'on ne présente plus. Gokusen est souvent considérée comme la version féminine de GTO.

 

Wild Ones (aussi connu sous le nom de Arakure, princesse Yakuza: disponible en France) Même principe, l'héroïne (qui a une forte personnalité) est petite-fille de Yakuza et doit garder son identité secrète. Cependant, c'est un shojo,l'héroïne est au lycée et l'histoire contient plus de moments "romantiques".

 

 

 


Repost 0
Published by Aelynah - dans Josei
commenter cet article
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 18:31

http://jeanniex.files.wordpress.com/2009/03/skip-beat.jpg




Vous ne supportez plus les héroïnes nunuches qui tombent dans les bras du premier venu, les lavettes qui se recroquevillent en pleurnichant à la moindre remarque?
Marre des shojos où les héroïnes combattent les forces du mal en robes à paillettes, des romances lycéenne 100% prévisibles?
Vous voulez un shojo qui vous fasse rire et rêver, une héroïne super tête de mule mais aussi super attachante? Des chanteurs narcissiques, des acteurs charismatiques et des directeurs d'agence givrés?
Alors foncez sur Skip Beat!

Manga:

http://www.manga-news.com/public/images/vols/Skip_Beat_01.jpgToujours en cours de publication, la série compte à ce jour 22 tomes au Japon. En France, vous la trouverez aux éditions Casterman (10 tomes parus)

Auteur: NAKAMURA Yoshiki

Résumé:

 Kyoko, jeune fille un peu naïve, est folle de joie lorsque son ami d'enfance Sho Fuwa, dont elle est amoureuse, lui propose de le suivre à Tokyo où il est prêt à entamer une carrière de star de la chanson. Alors que Sho construit sa carrière, notre Kyoko fait joyeusement la bonniche pour leur assurer de bonnes conditions de vie. Mais lorsqu'elle apprend par hasard que Sho ne fait que servir d'elle, la boite de Pandore s'ouvre et  Kyoko prend deux grandes décisions:
La première: ne plus jamais retomber amoureuse ( elle développe des réactions très intéressantes dès qu'elle entend les mots "amour" ou "Sho Fuwa").
La deuxième: Sho ne va pas s'en tirer comme ça! Kyoko est prête à tout pour ce venger et même à entrer dans le monde du show-bizz pour devenir la rivale de Sho!
Mais alors qu'elle n'était entrée dans cette univers que par désir de vengeance, la jeune fille développe un attachement profond pour son  nouveau métier et fait de nombreuses rencontres qui changeront sa vie, comme celle du beau,  super célèbre (et quelques fois terrifiant) Ren.


L'Anime:

http://ashtoh.files.wordpress.com/2008/12/largeanimepaperscans_skip-beat_mado.jpgEpisodes: 26 qui reprennent plutôt fidèlement le manga jusqu'au tome 11 inclu.

Critique:

Pourquoi j'aime autant Skip Beat? 


Pour l'humour: Kyoko est l'une de héroïnes de shojos les plus drôles que j'ai jamais vue. Ses crises de colères et ses moments de délire pur (il n'y a pas d'autres mots) sont à mourir de rire.

Pour les personnages: Au cours de l'histoire chacun d'entre eux développe sa personnalité. On en apprend plus sur leurs motivations, leur histoire, les raisons qui les ont poussés à entrer dans l'univers du show-bizz... On apprécie fortement le fait que la mangaka développe certains personnages secondaires, comme Kanae par exemple.

Pour l'histoire: Parce que oui, on s'attache à notre héroïne. On la suit dans chacun de ses rôles, on la voit mûrir (tant sur le plan professionnel qu'émotionnel... même si Kyoko reste Kyoko). Chaque nouvelle intrigue, chaque nouvelle rencontre permet à Kyoko de grandir.

Pour l'amour: Parce qu'on est dans un shojo et donc c'est surtout ça qu'on attend. Mais il vous faudra vous armer de patience, Kyoko a en effet tendance à être un peu... obtuse pour ces choses-là!


A voir et à lire, donc!

Mention spéciale au deuxième ending, que j'adore!


 

 

Vous aimerez aussi...

 

 Glass Mask

 

En savoir plus:

 

Skip Beat: bureaux de la LME production

un bon site très complet avec plein de bonus sympas (mention spéciale au "petit journal de Skip Beat")


Repost 0
Published by Aelynah - dans Shojos
commenter cet article
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 20:43

Glass Mask anime
Probablement mon anime favori! Il est malheureusement peu connu, j'espère que cette fiche vous donnera envie de le voir!

Autres titres:
Glass no Kamen
Laura ou la passion du théâtre

http://cdn.myanimelist.net/images/manga/2/1425.jpgManga:
Toujours en cours d'écriture. Pour le moment, 44 tomes sont sortis. Ne vous étonnez pas de la date de sortie du dernier tome,  la mangaka (Suzue Miuchi) a en effet décidé de retravailler tous les nouveaux chapitres de prévu.











Drama:
23  épisodes (deux saisons) sortis en 1997-1998














Animes

Laura ou la passion du théâtreLaura ou la passion du théâtre:
23 épisodes sortis en 1983. Ils sont repris dans Glass Mask qui prolonge l'histoire. L'anime étant asssez ancien, le design peut sembler un peu démodé mais il garde son charme. J'ai quand même une préférence pour les personnages de 2005.^^











Les OAVs:
3 OAVs, sortis en 1998. Le design se rapproche plus de l'anime de 2005.













Glass mask:
http://bp3.blogger.com/_3pUrRwrN3Nk/SG9QnbVN0tI/AAAAAAAAABE/U1FFbNJGoYg/s320/GM2005+Booklet+Front+Cover.jpg51 épisodes, parus en 2005. Le dernier épisode de l'anime correspond au tome 41 du manga

Résumé:

Maya (ou Laura pour l'anime de 1983) est une adolescente ordinaire, maladroite et tête en l'air qui fait le désespoir de sa mère. Mais Maya a une passion dans la vie: le théâtre et tout ce qui s'y rapporte. .Un jour, alors qu'elle imite dans un parc les personnages d'un drama, elle est repérée par Tsukikage-sensei, actrice autrefois de grand renom qui a du renoncer au théâtre suite à une blessure qui la défigura. Cette mystérieuse femme propose à Maya de venir étudier dans son école, afin de devenir actrice. Le rêve de Maya est  enfin entrain de se réaliser!
Mais la route est encore longue et les obstacles nombreux. Maya ne pourra compter que sur sa détermination, ses amis et sur l'aide d'un mystérieux bienfaiteur: l'Homme aux Roses Violettes, qui la protège et l'encourage.
Qui est vraiment l'inquiétant producteur Hayami Masumi, tantôt gentil, tantôt cruel? Maya pourra-t-elle vaincre sa rivale, la brillante et talentueuse Ayumi et ainsi obtenir le rôle le plus convoité de toutes les actrices japonaise, celui de la légendaire Nymphe Rouge?

Critique:

Probablement l'un de mes animes favoris:
Déjà, l'univers est original. On a vu de nombreux mangas/animes consacrés la musique (Nana, Full Moon, Nodame Cantabile...), au cinéma (Skip Beat...), mais peu de séries centrées sur le théâtre. De plus, Maya est une héroïne attachante et déterminée. On la voit évoluer au cours des épisodes, maîtriser des rôles de plus en plus difficile et on est de tout coeur avec elle! Les personnages secondaires sont très développés, que ce soit la rivale de Maya: Ayumi ( cette fille est formidable, elle est très différente des pestes que l'on trouve habituellement dans les shojos: elle affronte Maya loyalement, simplement avec son talent) ou Hayami Masumi qui évolue beaucoup au cours de la série. Les pièces dans lesquelles joue Maya sont le coeur de l'histoire, il peut s'agir de pièces occidentales connues comme Le Songe d'une Nuit d'Eté ou de pièces japonaises. Chacune d'elle permet à Maya d'évoluer... et donne envie de se précipiter au théâtre!
Vous l'aurez compris, cet anime est à voir absolument!

 

Vous aimerez aussi...

 

Skip Beat

Ashita no Ousama

Repost 0
Published by Aelynah - dans Shojos
commenter cet article
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 18:22



... ou mon coup de coeur du moment!

L'anime est encore en cours de diffusion au Japon. Il est donc subbé au fur et à mesure par les teams. Personnellement, j'ai commencé à le regarder en vostfr puis je n'ai plus eu la patience d'attendre alors je suis passée à la vosta. Je ne sais plus à combien d'épisodes les teams françaises en sont mais si vous comprenez assez bien l'anglais, regardez-le en vosta car l'attente est très looooongue.
J'ai attendu plus de 2 semaines l'épisode 12 qui n'était TOOUJOURS pas sorti au Japon!

Manga:

 L'anime est adaptée d'un manga assez ancien (1991) qui suit les aventures de Kotoko pendant un long moment (après son mariage!). Il y a 23 tomes.
Il faut savoir que la mangaka, Tada Kaoru, est décédée dans un accident avant d'avoir terminé ce manga. Cependant, il apparaîtrait qu'elle aurait révélé la fin qu'elle imaginait à son mari et qu'on verrait cette fin dans l'anime! Bon, j'ignore si l'information est fiable mais ça semble intéressant...

Dramas:

Il existe deux dramas adapté d'Itazura na Kiss.
Un drama japonanais datant de 1996  et comportant 9 épisodes.
Et un drama taiwanais appelé It Started With a Kiss (ISWAK pour les intimes), datant de 2005 qui comporte 20 épisodes (30 http://leisypeisy.files.wordpress.com/2007/08/iswak.jpgen DVD). Il existe une saison 2 de ce drama (20 épisodes aussi), qui vient de se terminer.
D'après ce que je sais, ISWAK est plus populaire que le drama japonais. Vous le trouverez facilement en vostfr sur dailymotion.
J'ai commencé à regarder ISWAK en attendant le prochain épisode de l'anime et j'apprécie assez. Cependant je n'ai regardé que les épisodes que j'avais vu en anime, pour ne pas gâcher le suspens. Bah oui, je préfère l'anime au drama.
Malgré tout, si vous n'avez pas envie de patienter pour regarder l'anime, vous pouvez tout à fait regarder le drama qui est de très bonne qualité. Les acteurs sont excellent, surtout celle qui joue l'héroïne. Attention cependant, comme c'est un drama taiwanais les noms des personnages sont différents alors certains fans de l'anime risquent d'être un peu dépaysé au début...
L'intrigue du drama et de l'anime sont quasiment identiques. Je vous conseille donc d'éviter de regarder l'anime juste après le drama ou inversement car ça risque de vite devenir répétitif. Cependant, certaines scènes sont plus développées dans le drama que dans l'anime (bah oui, c'est pas la même durée!) et surtout, le drama va très loin dans l'histoire puisque la saison 2 se déroule après le mariage de Kotoko!

L'Anime:

En cours de diffusion au Japon, il y a 25 épisodes de prévu.
Dispo sur daylimotion (vostfr), wat tv (vostfr), crunchyroll (vosta).

Résumé:

Kotoko est une jeune japonaise de 17 ans ordinaire, élève médiocre et pas très intelligente. Le gros problème, c'est qu'elle est amoureuse de l'élève le plus populaire et le plus intelligent (il a 200 de QI!) du lycée: Naoki Irie. Or, Irie est très distant http://ecx.images-amazon.com/images/I/51dD6z797FL._SL500_AA240_.jpget ignore l'existence de Kotoko. Celle-ci décide donc de prendre son courage à deux mains et de lui avouer ses sentiments par le biais de la traditionnelle lettre d'amour. Malheureusement, son idole ne daigne même pas prendre la lettre et la pauvre Kotoko est rembarrée avec un très sec " Je n'en veux pas "!
Mais les malheurs de notre héroïne ne font que commencer, en effet la nouvelle maison de Kotoko s'écroule après un tremblement de terre! Heureusement, un vieil ami du père de Kotoko leur propose de venir habiter chez lui le temps qu'ils trouvent un nouveau logis. Or, il se trouve que cet ami n'est autre que (coup de théâtre!) le père d'Irie!
Voilà donc Kotoko condamnée à cohabiter avec le garçon qu'elle aime mais qui l'a rejetée et humiliée...


Critique:

A chaque fois, le cap du premier épisode est dure à franchir pour moi. J'ai commencé le premier épisode pour arrêter cinq minutes après car je n'arrivais pas à entrer dans l'histoire. Cependant, j'aimais vraiment le chara-design alors je me suis http://img.gkblogger.com/blog/imgdb/000/000/372/396_2.jpgaccrochée et j'ai regardé au moins trois fois le début du premier épisode (- _-').
Ce n'est qu'à partir du moment où Kotoko débarque chez Irie que j'ai vraiment accroché à cet anime. Voir deux personnes aux caractères si opposés, obligé de cohabiter ensemble, est très drôle. Je me suis vraiment attaché à Kotoko qui me fait beaucoup rire.
Le plus intéressant cependant réside dans l'évolution des personnages. Irie ne tombe pas brusquement amoureux de Kotoko, Kotoko ne décide pas brusquement de renoncer à Irie pour tomber dans les bras de Kin. Au contraire, leur relation évolue par petites touches, chaque épisode apporte une avancée. Peu à peu, on sent qu' Irie commence à s'intéresser à Kotoko, qu'il éprouve une certaine affection pour elle, alors qu'il la considérait au début comme une idiote complète.
Si vous avez aimé Nodame Cantabile, vous retrouverez avec plaisir deux personnages qui ont un peu le même type de psychologie et de relation que Nodame et Chiaki (même si l'histoire est très différente!).
Les habitués des shôjos auront peut-être une impression de déjà-vu face à cetaines situations et certains personnages typiquement shojonesques (Aaaah, l'affreuse rivale toujours parfaite qui semble si amie avec Irie!^^) mais le manga dont  est adapté cet anime est assez ancien et à l'époque on trouvait moins ce genre de clichés. En outre, le scénario est tellement bien et les personnages tellement géniaux que ces clichés s'intègrent parfaitement dans l'histoire.
Je vous conseille donc fortement cet anime qui n'a pour moi que des points positifs!

En savoir plus

Rares, très rares les sites sur Itazura na Kiss! Je vous mets un site anglais de qualité pour le manga.
suki-desu
Pour le drama, si vous voulez en savoir plus, il y a dramawiki:
lt Started with a kiss
Itazura na Kiss

http://www.animebox.eu/reviews/artwork/Itazurana%20Kiss.jpg

Repost 0
Published by Aelynah - dans Shojos
commenter cet article
18 juin 2008 3 18 /06 /juin /2008 19:31


  Cet anime est également l'un de mes préférés. Je n'ai pas lu le manga donc je ne vous dirais rien dessus.

  Manga:

  18 tomes publiés chez Tonkam, les épisodes et les OAV reprennent l'ensemble des mangas.
  Auteur: Yuu Watase







Anime:

Les 2 saisons sont disponibles sur dailymotion mais les OAV sont très durs à trouver. Il y en a certains sur Veoh tv.

Episodes:


52 épisodes (deux saisons de 26 épisodes) diffusés de 1995 à 1996  + 13 OAV qui peuvent être séparés en deux:

- 9 épisodes: Fushigi Yugi: The Mysterious Play: eux-même divisés en deux parties:

.1996:
1: Liens perdus
2: Chagrin éclair

3: Séparation

puis (1997-1998):
1: Accélération de l'enchantement
2: L'enfant du silence
3: Renaissance
4: La flamme de l'amitié
5: Reflet éphémère
6: Être avec toi demain


- 4 épisodes (2001-2002): Fushigi Yugi Eikou Den
1: Le début de la légende
2: La quête du désert
3: La renaissance des sept étoiles
4: L'avènement de Suzaku

Résumé des 2 saisons:

Miaka est une jeune fille de 15 ans, adorant manger et qui prépare ses examens d'entrée au lycée. En se rendant à la Bibliothèque Nationale avec son amie Yui, elle découvre un livre mystérieux: Les Écrits des Quatre Dieux. Ce livre raconte l'histoire d'une jeune fille qui, en rassemblant les Sept Étoiles de Suzaku, parvint à réaliser tous ses voeux. En commençant leur lecture, les deux amies sont transportées dans le monde des Écrits, à Konan, en Chine ancienne. Yuki retourne rapidement dans son monde mais Miaka reste coincée à Konan. Elle apprendra qu'elle est la prêtresse de Suzaku, l'un des Quatre Dieux et que pour rentrer chez elle, elle doit trouver les Sept Etoiles de Suzaku.
La quête de Miaka commence...

Critique:
Alors cet anime, c'est vraiment un coup de coeur! Au début, le chara design m'a un peu rebuté, je n'aimais pas trop la tête des personnages et Miaka m'énervait un peu...
Et puis dès l'instant où les filles entrèrent dans le livre je suis devenue accro! Le rythme de l'histoire est parfait, ni trop rapide ni trop lent: les événements se bousculent sans qu'on puisse s'ennuyer cependant on n'est pas perdu dans l'histoire. Les personnages sont attachants surtout Tamahome et Nuriko qui m'ont fait bien rire. Puis l'histoire s'assombrit avec l'entrée en scène de Nakago et Compagnie et certaines scènes vous scotchent à l'écran. L'intrigue s'étoffe aussi bien à Konan qu'au Japon où certains personnages enquêtent sur les Écrits et l'histoire termine en apothéose.  Les derniers épisodes m'ont réellement bouleversée.
Ce qui est intéressant, c'est le réel effort de psychologie sur les personnages. Les méchants ne sont pas bêtement méchants et certains compagnons de Miaka cachent de lourds secrets.
Bien sûre, tout n'est pas parfait et il y a quelques points noirs. Malgré le travail sur les personnages on peut en trouver certains un peu fades. Les réactions de Miaka sont parfois agaçantes et l'humour tombe quelquefois vraiment mal.
Mais que cela ne vous empêche pas de regarder l'anime. Honnêtement, il vaut vraiment le coup. Plongez vite dans l'univers de Fushigi Yugi!

 Résumé de The Mysterious Play:
(ne pas lire si vous ne voulez pas de spoilers!)

Partie 1:
Les aventures de Miaka et de ses amis sont terminées. La jeune fille et Tamahome vivent heureux au Japon mais Takiko, la prêtresse de Genbu appelle Tamahome au secours. Celui-ci est retransporté dans le livre... mais à la place de Nakago! Parviendra-t-il à comprendre ce qui lui arrive et à retrouver Miaka?

Partie 2:
Tamahome a perdu la mémoire et vit au Japon avec Miaka sous le nom de Taka. Depuis que Les Ecrits des Quatre Dieux ont été cellés, il ne semblent plus y avoir de moyens pour retourner à Konan et les deux jeunes gens mènent une vie normale. Mais les élèves de la classe de Miaka deviennent fous et tentent de la tuer. Taka intervient mais une lumière rouge surgit de nulle part, transportant Miaka et son compagnon dans le Livre. Ils y retrouvent leurs vieux amis et apprennent que Taka peut récupérer les souvenirs de Tamahome en retrouvant des pierres de mémoires gardés par les Etoiles de Suzaku. Cependant, ce n'est pas aussi facile que ça en à l'air...

Critique:
 Autant le dire tout de suite, ne regardez pas les OAV si vous n'avez pas vu la série entière. En effet première partie fait presque directement suite au 52ème épisode, sans explications et si vous débarquez vous serez complètement perdus. La partie 1 est particulièrement "fouillis", les évènements s'enchaînent et on se perd. On se demande à quoi rimme toute cette histoire et si tout s'éclaire plus où moins à la fin j'avoue avoir été un peu déçue par ces trois premiers OAV. Mais tout n'est pas négatif, le chara design est selon moi encore plus agréable que dans la série et la fin du troisième épisode m' a vraiment émue.
Pour la partie 2, je suis bien plus enthousiaste. L'histoire est plus développé puisqu'elle s'étale sur 6 épisodes. De plus, le dernier dure une quarantaine de minutes! Certains passages sont réellement bouleversants et j'ai eu beaucoup de mal à me dire que c'était la fin...
Il va sans dire que je me suis ensuite directement plongée dans Eikou Den!


Résumé d'Eikou Den:
(ne pas lire si vous ne voulez pas de spoilers!)

Cet OAV est adapté d'une suite aux mangas de Fushigi Yugi, écrite par Megumi Nishizaki. Cependant les personnages et l'atmosphère de FY sont très bien respectés.
Miaka et Tamahome vivent heureux au Japon, ils viennent de se marier et Miaka est enceinte. Malheureusement, leur bonheur ne durera pas. Mayo est une jeune lycéenne amoureuse de Tamahome et elle n'accepte pas son mariage. Elle trouve par hasard Les Ecrits des Quatre Dieux et décide de réécrire l'histoire... pour prendre la place de Miaka! L'adolescente et Tamahome sont transportés à Konan et Miaka tombe dans le coma. Pour sauver sa femme ainsi que Konan, qui est en grand danger, Tamahome part à la recherche des autres Etoiles. Mais il devra faire face à des difficultés imprévues...

Critique
Dans cette série d'OAV on découvre un nouveau personnage: Mayo, adolescente que toute personne saine d'esprit qualifierait d'insupportable petit monstre. On grince des dents en la voyant tenter de mettre la main sur Tamahome et on pousse même des hurlements d'indignation. J'étais un peu réticente ne commençant à regarder et cette gamine me tapait vraiment sur les nerfs et puis comme d'habitude la magie s'installe et on est captivé. Mayo est un personnage vraiment "humain" avec tous les défauts que cela inclut. Et, même si ça n'excuse pas ses actes, elle a vraiment connu des moments difficiles. Personnellement, elle m'a fait un peu penser à Sae de Peach Girl! Les difficultés rencontrées par Tamahome lors de sa recherche des autres Étoiles sont parfois tordantes et même si on peut regretter le peu de part que prend Miaka à l'histoire, c'est le coeur gros qu'on dit au revoir à Fushigi Yugi...


Autre:

Pour les fans de Fushigi Yugi, apprenez (si vous ne le savez pas déjà) que Yuu Watase a commencé à écrire l'histoire de Takiko, la prêtresse de Gembu déjà évoquée dans FY.
Fushigi Yugi: La Légende de Genbu , encours de publication (8 tomes parus) chez Tonkam
Alors, j'ai commencé cette série et j'adore! J'en suis au tome 4 et je les dévore. Je ferais sûrement une fiche donc je ne m'étend pas dessus maintenant.
A lire donc!








Un jeu vidéo sur Fushigi Yuugi: La Légende de Genbu est paru au Japon en 2005, il s'intitule kagami no miko
Est également prévu un jeu sur Fushigi Yugi qui sortira en 2008 appelé Suzaku Ibun.
Il n'y pas de sortie prévue en France pour ces jeux.

En savoir plus:

Quelques sites très complets:
Sur FY, uniquement, Miaka no Seishin



Sur l'auteur, Yuu Watase: ici

Il y a peu de sites francophones sur FY et c'est dommage. Si l'envie vous prend d'en faire un, vous avez mon soutient inconditionnel!

L'opening de Fushigi Yugi qui vous présente les différents personnages. Z'aime bien la musique.



Quelle est votre Étoile préférée? Et pourquoi?

Repost 0
Published by Aelynah - dans Yuu Watase
commenter cet article
17 juin 2008 2 17 /06 /juin /2008 15:40

http://mondedesanimesmangas.m.o.pic.centerblog.net/o/e57f3c4e.jpg
                                                 
Ah, qui n'a pas entendu parlé de ce manga! Probablement le shôjo le plus connu avec Nana.
C'est probablement l'un des meilleurs du genre.
Pour ceux qui débarquent: à voir et à lire d'urgence!
Pour les autres: replongez-vous dedans, ça vous rappellera des souvenirs!

Manga:

23 tomes, tous parus en France chez Delcourt
Auteur: Natsuki Takaya (pseudonyme)

Résumé:

Tohru Honda, une jeune lycéenne qui vit sous une tente depuis la mort de sa mère, rencontre un jour Shigure Soma. http://www.infoville.fr/sortir/mangas-et-japanimation-819-illustrationCet homme n' est autre qu'un cousin du garçon le plus populaire du lycée: le "Prince" Yuki Soma.
Cette première rencontre suffit à Tohru pour découvrir, par hasard, le secret de la famille Soma. Douze membres de cette famille sont possédés par les douze signes du zodiaque chinois (donc douze animaux) sans compter un treizième membre, possédé par l'esprit du chat. Lorsqu'ils sont enlacés par un membre du sexe opposé, ils se transforment en animaux.
Tohru s'installe chez Shigure et Yuki et rencontre les différents possédés, tous plus étranges les uns que les autres. Elle va ensuite tenter d'aider ses nouveaux amis mais Akito, chef de la famille Soma, ne tolère pas les intrusions de cette étrangère...

 

 

                                                                                                                       

   L'Anime:

Episodes: 26 qui reprennent plutôt fidèlement le manga jusqu'au tome 7 inclu.
Tous dispos sur dailymotion

Critique:
Cet anime est l'un de mes préférés. L'histoire, tout d'abord, est originale pour un shôjo. On n'est pas dans une banale romance neuneue entre bôgoss et la fille nunuche mais on n'est pas non plus dans un magica girl avec des gens pleins de super pouvoirs. Tohru est une fille ordinaire... qui se retrouve dans une situation extraordinaire. Elle est extrêmement généreuse et mettra tout son coeur pour aider ses amis. On peut lui trouver un côté un peu trop naïf et un peu nunuche mais l'auteur, Natsuki Takaya, est assez géniale pour nous la faire apprécier.
  Les personnages sont creusés, ont un passé plus ou moins  lourd mais aucun d'entre eux n'est un faire-valoir. Tous évoluent clairement et c'est encore plus frappant dans le manga.
Le style de dessin de la mangaka est très agréable, tout à fait mon genre! Je pense particulièrement à Kyo...

L'humour est présent mais bien dosé, jamais lourd ni malvenu et alterne avec des scènes plus dramatiques. Les épisodes suivent plutôt bien le manga et, si mes souvenirs sont bons, la fin de l'anime équivaut à la fin du septième tome.

Bref, à (re)voir!




En savoir plus:


Quelques bons sites sur Fruit Basket:
http://www.fruits-basket-temple.com
http://laurhanna.org/~fruitsbasket

Maintenant dites-moi, quel est votre personnage préféré de Fruit Basket?


L'opening de Fruit Basket (Japonais)



Repost 0
Published by Aelynah - dans Shojos
commenter cet article
16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 17:09

                                                                

... mais généralement pas les garçons.

Je vais vous épargner le topo décrivant en long, en large et en travers ce qu'est un shôjo, l'article ergoteur et vomitif sur le genre qui vous brûle les yeux et vous flanque la migraine.
 En attendant l'arrivée d'une jolie fiche sur le vocabulaire bizzaroïde qui entoure l'univers du manga et de l'animation, je dirais juste:
Un shôjo, c'est une histoire pour les filles.
Bon, évidemment, ce n'est pas aussi basique que ça et il existe plusieurs shôjos qui ont aussi un certain public masculin (Glass No Kamen pour ne citer que lui), cependant, il est difficile pour ces messieurs de supporter le fatras de guimauve qui accompagne (presque) inévitablement ce genre.
Le personnage principal est (généralement )une fille. Il y a (généralement) un ou plusieurs bôgoss (du nom masculin bôgoss issu du bas latin) et donc (généralement... non toujours!) une histoire d'amour.
Pourquoi ai-je flanqué des "généralement" partout? Parce qu'il y a quelques notables exceptions.
On peut divisé le shôjo en deux principales catégories:
- le magica girl (où l'héroïne a plinplin de pouvoirs et combat les méchants)
- et ce que je regroupe en "school romance"( l'héroïne est une ado ordinaire qui vit se petite vie ordinaire... Jusqu'au jour où arrive bôgoss)

La plupart des animes présentés ici seront des shôjos. Pourquoi?
J'ai principalement regardé/lu des shôjos, qui est (malgré tout) un genre que j'aime énormément. Donc, c'est ce dont je peux le mieux parler!

Après ces intros, place au plus intéressant: les mangas!

Repost 0
Published by Aelynah - dans Drôle d'endroit
commenter cet article
16 juin 2008 1 16 /06 /juin /2008 15:30

                                                                 

En vous promenant tranquillement sur le net, vous êtes tombés sur ce blog. Laissez-moi d'abord répondre aux questions que tout internaute pourrait se poser en arrivant ici.



Qu'est-ce que je vais trouver sur ce blog?

Nuit sans lune à pour but de présenter aux amateurs (surtout aux amatrices) d'animes...
Et bien, de bons animes! Si vous êtes ici c'est que:
- vous aimez les animes, vous en avez vu pas mal, vous voudriez partager avec d'autres vos expériences (plus ou moins heureuses) en matières d'animes et de mangas.

- vous cherchez des informations précises sur tel ou tel manga/anime

-- vous avez vu Nana ou Fruit Basket par hasard et maintenant vous êtes un peu paumés... Ça veut dire quoi "shojo"ou "yaoi", où vais-je trouver un anime qui correspondra à mes goûts, comment choisir?

Dans tous les cas, je ne dirais qu'une chose: bienvenue sur Nuit Sans Lune!

Sur ce blog vous trouverez les animes qui m'ont le plus marqué accompagnés d'un résumé et d'une critique.

Vous trouverez également un certain nombre de mangas (principalement des shojos).


ATTENTION CE BLOG NE PROPOSE AUCUN LIEN DE TELECHARGEMENT!!!!

Ce blog présente différents animes pour ceux qui débarquent dans cet univers et pour ceux qui voudraient en discuter (forum bientôt mis en place dès qu'il y aura plus d'un pingouin et de deux canards sur le blog). Son but n'est pas de proposer des animes, cependant, il vous sera indiquer les meilleurs sites hébergeurs d'animes en streaming pour pouvoir suivre facilement vos coups de coeur. Des liens pour animes en streaming (va falloir inventer une abréviation) seront aussi proposés pour les animes non licenciés.

Vous trouverez en outre des albums, des musiques et plin plin d'autres trucs plus ou moins (in)utiles quand le blog s'étoffera.

Repost 0
Published by Aelynah - dans Drôle d'endroit
commenter cet article

Présentation

  • : Nuit Sans Lune: Animes et Mangas
  • Nuit Sans Lune: Animes et Mangas
  • : Que faire par une Nuit Sans Lune? Regarder un anime! Pour ceux qui sont fans, ceux qui débarquent et ceux qui veulent tout simplement partager,Nuit sans Lune, ses mangas et ses animes sont là!
  • Contact

Profil

  • Aelynah

Recherche

Archives

Pages