Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 14:36

http://dearauthor.com/wordpress/wp-content/uploads/2007/12/basara_couple.jpg

 

 

Ou la plus grande histoire d'amour dans un pays déchiré.


 

http://www.narbonic.com/basara1.jpg

Manga:

 

 

La série Basara a été entièrement publiée en France chez Kana.

Ce manga dont l'auteur est Yumi TAMURA compte 27 tomes, cependant, les deux derniers tomes se concentrent sur les personnages secondaire.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://www.watch-animes.net/imac/legend-of-basara-anime.jpgL'Anime: Legend of Basara

 

Il existe un anime de Basara de 13 épisodes

qui reprend le manga jusqu'au tome 5.
Je ne l'ai pas vu mais je sais qu'il ne reprend

qu'une (toute) petite partie du manga.

 

 

 


 

 

 

 

 

Résumé:

Dans Basara, notre monde a bien changé. Le Japon est dominé par un puissant empereur qui a divisé le pays         

http://boxmanga.co/pics/0808/01/02/1346147v.jpg

  en plusieurs royaumes, chacun contrôlé par un de ses fils.
Sarasa est une petite fille qui vit dans une province dirigée par le roi Rouge. Oppressé depuis des générations, son peuple attend le jour où un sauveur viendra le délivrer de la tyrannie de l'Empereur. Or ce sauveur n'est autre que Tatara, le frère jumeau de Sarasa qui a été prophétisé comme l'Elu attendu depuis des siècles. Malheureusement, le Roi Rouge a eu vent de l'existence de l'Elu et décide de massacrer le village rebelle et Tatara. En ce jour tragique, Sarasa voit son frère et ses amis mourir sous ses yeux. Mais alors que tout semble perdu, la jeune fille refuse de voir disparaître tous les espoirs de son peuple et décide de prendre l'identité de son frère.

La voilà désormais embarquée dans un long voyage pour venger son frère en tuant le Roi Rouge et délivrer le Japon de l'oppression. Mais les choses se compliquent quand Sarasa tombe amoureuse du très mystérieux Shuri, surtout que Sarasa vit sous l'identité du héros Tatara, un garçon...

 

 

 

http://www.otakuworks.com/defaultimgs/600.jpgCritique:

Dès le début j'ai été très emballée par le scénario de Basara qui change agréablement des shojos habituels. Basara emprunte même quelques éléments au shonen avec ses nombreuses scènes de bagarres. Cependant, que les accros à l'eau de rose et à la guimauve soient rassurées: Basara reste avant tout une grande histoire d'amour!

 

Malgré tous ces bons points j'ai eu du mal au début à accrocher à Basara. Tout d'abord le style de dessins de Yumi TAMURA est... unique et peut un peu déstabiliser au début surtout si comme moi on est habitué aux personnages tout jolis des shojos. Mais au bout d'un moment on finit par s'habituer à ce style et même à beaucoup l'aimer!
Une autre difficulté réside dans le nombre de personnages et, pour peu que vous décidiez de faire une pause dans votre lecture, vous aurez parfois du mal à vous rappeler qui est qui.

 

Pour ses raisons, il m'a fallu un bon moment avant d'entrer dans l'univers de Basara mais après, je n'ai pas pu décrocher!

L'histoire de Basara est extrêmement riche, avec de nombreux rebondissements, des scènes de batailles et des scènes romantiques, des meurtres, des trahisons mais aussi des actes de courage et de loyauté.... Bref, pas le temps de s'ennuyer!

La mangaka nous présente aussi des personnages formidables: si Sarasa est l'héroïne de Basara, elle accepte aussi de partager le devant de la scène avec le reste du casting jusqu'à se faire parfois voler la vedette par Shuri, Ageha et tous les autres!

Vous l'aurez compris, j'ai passé des moments formidables avec Basara et je ne peux que regretter sa faible popularité en France, peut-être liée aux raisons que j'ai exposées plus haut.

N'hésitez pas et venez rejoindre Sarasa dans son incroyable aventure!

 

 

 

 

 

En savoir plus

 

Un site français très complet sur Basara:

 

 

 

 

 

 

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcTq0USb8CEyYoOF7X9rvfblRHNvnqBNEKTqhKJR6KX5GQJCs-mQKAVous aimerez aussi...

 

7 Seeds, de la même auteur qui nous présente un autre shojo hors du commun!

Saver: une héroïne forte qui prétend être un homme et qui se bat pour sauver son monde

Red River : une héroïne capable de se battre comme un homme et une belle histoire d'amour

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://img22.xooimage.com/files/9/3/a/lobi1js0-f99e7e.jpg

 

Repost 0
Published by Aelynah - dans Shojos
commenter cet article
6 juin 2010 7 06 /06 /juin /2010 16:44

Hana Yori Dango 

HYD et moi c'est une longue histoire. Cette série légendaire et trop peu connue en France au milieu de toutes les nouvelles sorties shojos, mérite qu'on lui accorde un peu d'attention. Vous ne le regretterez pas!

 

On appelle aussi cette série Boys Over Flowers.

 


http://www.manga-news.com/public/images/vols/hana-yori-dango-glenat-37.jpgManga:

 

Écrit et dessiné par KAMIO Youko, Hana Yori Dango est un manga de 37 tomes au succès phénoménal!

Il est disponible en entier en France chez Glénat.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dramas:

 Le succès d'HYD est tel qu'il existe non seulement un drama japonais (avec l'incontournable MATSUMOTO Jun et la fantastique INOUE MaoHYD) mais aussi une adaptation coréenne, taïwanaise et chinoise!

 

Le drama japon ais compte deux saisons. La première de 9 épisodes et la deuxième de 11. A cela s'ajoute aussi un film Hana Yori Dango Final qui fait suite au drama.

Il ne faut pas  non plus oublier l'existence d'un premier film sorti en 1995...

Le drama taïwanais Meteor Garden compte 2 saisons de 20 et 31 épisodes chacune!

Le drama coréen a une saison de 25 épisode.

Et l'adaptation chinoise, Meteor Shower, une saison de 36 épisodes.

Je n'ai vu que le drama japonais et je dois avouer que je ne suis pas trop tentée par les deux autres adaptations. Peut-être que pour moi, les images de ce grand imbécile de Tsukasa et de cette tête de mule de Makino sont trop liées à celles de Matsumoto Jun ("hyyyya": cris de fangirl hystérique) et d'Inoue Mao pour que je puisse regarder d'autres adaptations?  

Enfin, tout ça en dit long sur le succès d'HYD!

 



 

 

http://i85.servimg.com/u/f85/12/75/96/58/k9k7ow10.jpgAnime:

 

Il existe aussi un anime et un film d'animation de HYD.

L'anime a 51 épisodes et est plutôt fidèle au manga.

Le "film" (il ne dure qu'une demi-heure alors je ne sais pas si on peut vraiment parler de film) se déroule dans une sorte d'univers alternatif où notre Makino est une apprentie danseuse qui rêve de faire ses premiers pas sur scène.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Résumé:

 

MAKINO Tsukushi est une jeune fille issue d'un milieu modeste cependant, elle est un élève au prestigieux lycée Eitoku qui n'accueille que les enfants de bonnes familles ultra-riches et ultra-snob. Elle a bien du mal à s'intégrer à ce milieu superficiel et hypocrite dominé par les F4. Derrière ce drôle de nom (F4 signifie les 4 Fleurs^^)se cachent les quatre élèves les plus populaires du lycéhttp://idata.over-blog.com/1/01/56/49/AA/ost-hana-yori-dango-1.jpge.Fils de puissantes familles, ils imposent leur loi à Eitoku et le malheureux qui s'attire leur colère reçoit un carton rouge, signal d'un violent harcèlement de la part de toute l'école. Lorsque Makino tente de s'opposer à TSUKASA Dômyôji pour aider une amie, elle reçoit à son tour un carton.

Mais Makino n'est pas du genre à se laisser faire et elle combat la tyrannie des F4 avec toute sa détermination. Mais les choses se compliquent quand elle tombe amoureuse de HANAZAWA Rui, le membre le plus réservé du groupe. Et voilà qu'en plus Dômyôji commence à éprouver un certain intérêt pour celle qui lui tient constamment tête.

Les rêves de scolarité paisible de Makino semblent bien compromis!

 

 

Critique:

 

Hana Yori Dango, c'est du shojo à la puissance mille. Triangles amoureux, rivales splendides qui jaillissent de nulle part, familles qui s'opposent ("je suis pauvre et toi tu es riche,notre amûûûrrr est impossible").

 

Et pourtant, HYD a rencontré un succès incrohttp://forevershoujo.files.wordpress.com/2009/11/hanayoridango-manga.jpgyable. D'un scénario somme toute assez classique, KAMIO Youko a fait une histoire extraordinaire. Ses personnages sont, à mon avis, le grand point fort de ce manga. Makino et son caractère de tête de mule sont un souffle d'air dans le monde du shojo manga. En effet, il ne faut pas oublié que HYD a commencé à paraître en 1992 et à l'époque les héroïnes de shojo ne brillaient pas vraiment par leur tempérament. Mais Makino ne se laisse pas impressionner par les grandes méchants du lycée et elle réplique à la bagarre par la bagarre.

Pas étonnant que Tsukasa ne résiste pas à son charme... dévastateur (au sens propre!). D'ailleurs le personnage de Tsukasa Dômyôji vaut lui aussi le détour. Déjà, pour sa coupe de cheveux (je vous mets au défit de trouver un autre héros de shojo avec une coupe aussi... particulière) et puis surtout par son drôle de caractère. Immature, bagarreur, capricieux et parfois complètement crétin, il ne semble pas faire le poids face au charme princier du beau Rui. Et pourtant, il se révèle parfois adorable.

Les personnages secondaires sont eux-aussi impayables comme par exemple la famille de Makino (ses parents sont vraiment un cas!).

L'humour est ainsi très présent dans HYD (même si le manga contient aussi des passages sérieux voire tristes) grâce aux personnages et aux situations complètement dingues dans lesquelles ils se mettent (en effet, les richissimes héritiers d'Hana Yori Dango ont une conception de la vie assez spéciale et notre pauvre héroïne se retrouve dans des situations pour le moins surprenante).

Et bien sur, les histoires d'amour sont le coeur du manga!

 

HYD est donc un manga à lire. Il faut noter l'évolution du style de la mangaka. Les dessins peuvent ne pas plaire au départ mais ils s'améliorent beaucoup. Après tout, KAMIO Youko a  réalisé son manga sur quinze ans, ça lui a permis d'évoluer. Personnellement, j'aime beaucoup son style.

L'anime respecte bien le manga même si bien sûr il ne reprend pas toute l'histoire.

Le drama prend plus de libertés (normal, on n'attend pas forcément la même chose d'un manga que d'un drama) mais il vaut aussi vraiment le coup.

 

Si vous ne connaissiez pas Hana Yori Dango ou si vous n'avez jamais pris le temps de vous y intéresser, il est temps de combler cette lacune!

 

 

 

En savoir plus

 

Il existe plusieurs très bons sites sur HYD,  en voici deux:

 

http://hanayoridango.free.fr/images/base/200x40.jpgHana Yori Dango Den

et http://laurhanna.org/%7Ehanadan/images/lierlesite/banniere2.gif Hana Yori Dango Féerie

 

 

Vous aimerez aussi...

 

Cat Street un également un manga de KAMIO Youko. Si l'histoire n'a rien à voir avec HYD, elle est toute aussi prenante et les dessins sont, je trouve, très beaux.

Host Club : Le lycée de la séduction (ou encore Ouran High School Host Club): une héroïne issue d'un milieu modeste se retrouve dans un lycée pour gosses de riches et un héros sans le moindre sens commun. Des aventures délirantes dans le monde des gens super friqués.

 

 

http://i137.photobucket.com/albums/q216/EleanalovesBL/hyd.jpg

Repost 0
Published by Aelynah - dans Shojos
commenter cet article
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 18:16

GA3

 

 

Aussi connu sous le nom Gakuen Alice ou encore Alice Academy

INFO: J'ai commencé par voir l'anime puis ensuite je me suis mise au manga, en le reprenant depuis le début, bien sûr! Ma fiche porte donc à la fois sur l'anime et le manga.

 

 

 

GA8L'Anime:

 

L'anime a une saison de 26 épisodes et est disponible en DVD chez nous! Cependant les derniers épisodes n'ont rien à voir avec le manga et ne sont là que pour donner une fin à l'anime.

Si vous voulez continuer le manga après avoir lu l'anime, je vous conseille de reprendre à partir du tome 6. Mais il vaut mieux tout reprendre depuis le début pour mieux comprendre, en effet, quelques personnages n'apparaissent pas dans l'anime alors vous risquez de louper quelques trucs!

 

 

 

 

 

 

GA5Manga:

 Le manga est toujours en cours de parution au Japon, l'auteur, HIGUCHI Tachibana, en est au 22ème tome.

Le manga est licencié en France chez Glénat, 16 tomes parus.

 

Résumé: 

Sakura Mikan est une fillette ordinaire qui passe une enfance heureuse dans son petit village en compagnie de sa meilleure amie Hotaru. Mais voilà qu'un jour Mikan découvre qu'Hotaru a été inscrite dans une école pour génies, la prestigieuse Académie Alice!  Mikan s'inquiète pour son amie, qui sait ce qui se passe dans cette mystérieuse école, après tout? Elle décide donc de rejoindre Hotaru. Mais voilà, elle découvre que l'Académie est en réalité un établissement pour les enfants doués de capacités extraordinaires: les Alices. Par un étrange retournement de situation, Mikan s'y retrouve également inscrite! Mais a-t-elle vraiment une Alice ou n'est-elle qu'une petite fille ordinaire? Entre les épreuves à surmonter pour son intégration, les professeurs et les élèves plutôt étranges, comme  Natsume, l'élève le plus dangereux de l'école qui semble la détester (et c'est réciproque!) et les secrets cachés au coeur des bâtiments, la vie de Mikan à l'Académie ne s'annonce pas de tout repos!

 

Critique:

Gakuen Alice est un de mes mangas préférés.... et ça je ne l'aurais jamais imaginé!

 

Quand j' en ai entendu parlé pour la première fois, j'étais plus que sceptique: des gamins de dix ans avec des super pouvoirs qui vivent tous ensembles dans une école, c'est un croisement de Harrry Potter et de X-men à la sauce manga pour un public d'école primaire, ce truc?

 

Le premier épisode et l'opening n'ont fait que confirmer mes hypothèses: des personnages de dix ans environ, des dessins très mignons, une ambiance très enfantine... J'ai failli laisser tomber! Heureusement, les choses se sont très vite améliorées, surtout dès le moment où Mikan arrive à l'Académie. Les personnages qu'elles y rencontrent sont simplement géniaux: Narumi-sensei, Luca (ou Ruka, ça dépend des traductions)... et surtout Natsume! Ils ont chacun une personnalité, une histoire et une Alice bien distincte et on s'attache tout de suite à eux. Mikan, aussi, avec son caractère déterminée et son coeur d'or est adorable!

GA10Le rythme de l'histoire est génial, on ne s'ennuie jamais car il y a toujours une nouvelle aventure pour Mikan et ses amis. La mangaka alterne entre des chapitres plutôt centrés sur la vie à l'Académie et l'on retrouve tous les moments classiques du shojo-manga (la fête de l'école, Noël...) et des chapitres plus "actions-aventures" où Mikan affronte de nomlbreux dangers et où elle en apprend plus sur les secrets de l'Académie... et sur elle-même. L'humour est très présent dans Gakuen Alice, comme par exemple dans la relation entre Mikan et son amie Hotaru (deux caractères complètement  opposés, ce qui donne lieu à des moments très drôles).

 

Mais Gakuen Alice n'est pas toujours si léger et c'est surtout pour ça que j'arrive à autant aimer une histoire où les personnages sont si jeunes (bah oui, dix ans ça semble un peu limité pour le développement personnel, les sentiments amoureux et les drrrrames en tous genres qu'on voit habituellement dans les shojos). En effet, l'Académie ce n 'est pas le pays des Bisounours ou même Poudlard. Forcément, des enfants avec des pouvoirs pareils, ça attire les convoitises de pas mal de méchants. Mais le plus grand danger se trouve peut-être au sein de l'Académie elle-même... Le mode de sélection des élèves n'est pas vraiment sympa: dès qu'on détecte une Alice chez un enfant, il est arraché à sa famille. Certains des camarades de Mikan sont à l'Académie depuis qu'ils sont tout petits et n'ont jamais revu leur famille depuis. D'autres, parce qu'ils avaient des pouvoirs étranges, ont été rejetés par leurs proches. Tous ceux qui vivent à l'Académie (profs ou élèves) ont subi de nombreuses épreuves.

 

Celui qui incarne le mieux le côté plus sombre de l'Académie est Natsume. Contrairement à Mikan, un peu naïve et très optimiste, c'est un garçon dur voire violent qui semble assez inquiétant au début du manga. Il ne se fait pas d'illusions et accorde difficilement sa confiance. il sait bien que les adultes sont loin d'être toujours gentils et qu'ils sont parfaitement capables de vous mentir. Au contact de Mikan, il s'adoucit progressivement mais cela pourrait s'avérer dangereux pour lui...

 

Je terminerai en disant qu'il ne faut pas se fier aux apparences, Gakuen Alice n'est pas un manga pour bébés et gagne vraiment à être connu. On est toujours dans un shojo, bien sûr, et la romance est au rendez-vous. Le manga mélange bien humour, action et sentiments et est vraiment captivant, si vous cherchez une bonne série dans laquelle vous embarquer, n'hésitez pas, vous avez trouvé ce qu'il vous fallait!

 


 

 

 

 

 

 

GA4En savoir plus

 

Je vous recommande vivement le très beau  Gakuen Alice Web Site les fans de GA et ceux qui viennent de le découvrir y trouveront leur bonheur!

 

 

 

Vous aimerez aussi...

 

 Kodomo no Omocha: pas de pouvoirs extraordinaires ni d'affreux méchants dans ce manga (et anime!) mais une héroïne de onze ans très déterminée, un garçon à première vue insupportable mais qui cache de nombreux secrets et une ambince délirante!

Cardcaptor Sakura est un peu dans la même veine.

 

 

GA6               

 

 

       GA12

 

 

 

GA11

                                                    GA7

 

 

 


Repost 0
Published by Aelynah - dans Shojos
commenter cet article
23 mai 2010 7 23 /05 /mai /2010 14:58

  Kare Kano

 

Connu aussi sous le nom de Kareshi Kanojo no Jijou ou plutôt Kare Kano en japonais ou encore His and Her Circumstances en anglais

 

 

 

KK2Anime:

L'anime compte 26 épisodes. La fin de l'anime correspond un peu près au tome 7 du manga. Cependant, si vous avez vu l'anime et que vous voulez lire le manga, je vous conseille de recommencer dès le tome 1 pour ne rien perdre de l'histoire!

Les techniques utilisées pour la réalisation de l'anime sont parfois un peu étranges... Je vous laisse la surprise!

 

 


 

 

 

 

 

 

Manga: 

  

 Les 21 tomes de Elle et Lui de la mangaka TSUDA Masami sont tous paru au Japon et en France, aux éditions Tonkam

 

Résumé: 

 En apparence, MiKK3yazawa Yukino est la jeune fille parfaite. Belle, intelligente,populaire et serviable, elle est l'étudiante modèle a qui ont rêve de ressembler .Mais voilà, Yukino n'est pas du tout celle qu'on imagine. C'est une incroyable vaniteuse dontle but ultime est d'être la meilleure dans tous les domaines pour être admirée, voire vénérée par tous. Seulement, il y a une faille dans le plan de Yukino: Arima Soichiro. Il est l'équivalent masculin de Yukino et lui vole systématiquement la vedette que ce soit le discours d'entrée au lycée ou la première place aux examens. Yukino s'est juré de détruire  son adversaire mais le pire se produit: Arima découvre "l'affreux" le secret de notre héroïne...et décide de lui faire du chantage! Arima non plus n'est donc pas celui qu'il prétend être...

Les deux adolescents ne sont pas différents, l'un et l'autre portent en permanence un masque qui cache leur crainte de ne pas être accepté.  Les ennemis du début tombent amoureux et affrontent les unes après les autres, les difficultés qu'ils rencontrent au cours de leur relation.

 

 

 

Critique:

La grande force d'Elle et Lui tient  dans la capacité de la mangaka à alterner les moments d'humour et les moments plus émouvants. Kare KanoAinsi, le rythme de l'histoire est excellent, on alterne  les chapitres importants (grandes révélations sur les personnages par exemple) et  ceux plus "anecdotiques". A noter que le début du manga est plus léger, car il se concentre surtout sur Yukino et sa personnalité complètement déjantée. Au fur et à mesure que l'histoire progresse, la mangaka nous dévoile la personnalité des héros et de leurs proches, leur histoire et en particulier celle d'Arima. Par conséquent, on ne s'ennuie jamais. Sachez que certains chapitres sont entièrement consacrés aux personnages secondaires (Tsubasa, Kazuma...), j'avais peur qu'ils soient bien moins intéressants, mais TSUDA Masami a réussi à très bien développer tous ses personnages et j'ai été très contente d'en apprendre plus sur  eux.

Mais, surtout, Yukino et Arima sont des personnages formidables et ils forment un couple adorable! On assiste avec beaucoup de plaisir au développement de leur histoire.

Les dessins sont également très beau,  un vrai bonheur pour les yeux!

Elle et Lui contient tout ce qu'on peut attendre d'un shojo de qualité. Ni révolutionnaire ni cliché, ce manga vous garantit un très bon moment de lecture.

 

 

Vous aimerez aussi...

 

Switch Girl (une héroïne qui prétend être parfaite en public mais qui ne ressemble à rien en privé)

KoKo Debut et Love Catalogue (des mangas où on dépasse le stade du "je-t'-aime-moi-non-plus" et où les couples évoluent au cours de l'histoire)

 Mars ( un héros qui semble toujours joyeux mais qui cache un passé plutôt sombre)

 

 

Kare Kano        Kare Kano

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà l'opening de l'anime, à chaque fois que je le regarde, ça me rappelle plein de bons souvenirs!

 

                        
Repost 0
Published by Aelynah - dans Shojos
commenter cet article
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 14:46

 

 

  Mars manga

 

 

 

Mars dramaDrama:

 

Il existe un drama taïwanais de Mars de 21 épisodes.


 

 

 

 

 

 

 

Manga:

 

Les quinze tomes de Mars, écrits par  SOURYO Fuyumi sont sortis en France.

Il existe aussi un "tome 0", composé de trois histoires indépendantes, l'une ayant pour sujet la première rencontre entre Rei et Tatsuya ( Harumi et Kira sont également présentes dans l'histoire).

 

Mars drama

 

Résumé:

  Kira est une jeune fille timide, complètement renfermée sur elle-même et terrifiée par les garçons. Sa seule passion est le dessin où elle excelle. Rei est le garçon le plus populaire de sa classe. C'est un rebelle qui n'en fait qu'à sa tête et risque sa vie régulièrement lors de courses de moto. Ils n'ont rien en commun et rien n'aurait du les rapprocher. Cependant, Rei découvre un jour un des dessins de Kira. Intrigué, il cherche à mieux connaître la jeune fille. Une amitié naît alors doucement entre les deux adolescents, amitié qui devient rapidement de l'amour. Mais Kira et Rei portent chacun un lourd secret, ils devront d'abord surmonter leur passé pour apprendre s'aimer et à à vivre vraiment.

 

 

 

Critique:

  A la lecture de son résumé, Mars  a tout du shojo classique: Elle est la fille timide, un peu "intello- mais- plutôt-jolie-derrière-sa-frange",  Il est le mec sublime, ultra-populaire et au passé mystérieux. Et pourtant, Mars est tout sauf ordinaire. Il y a quelque chose  dans cette histoire, dans ses personnages, qui rend ce manga si attachant. Pendant les quinze tomes, on lutte a vec Rei et Kira. On ressent leurs souffrances et leurs moments de bonheur. Et on n'espère qu'une seule chose, qu'ils Mars couverture mangasoient heureux, enfin. Mars a son lot de drame (peut-être même un peu trop parfois) mais jamais ses héros n'abandonnent.   Rei et Kira se soutiennent mutuellement face aux coups durs de leurs vies.  Mais tout n'est pas noir dans Mars, si ce manga n'est pas une comédie, ce n'est pas non plus une tragédie et des moments plus légers alternent avec les périodes sombres.

 J'adore les personnages de Mars, tout simplement! J'ai particulièrement aimé la façon dont Kira évolue. Elle sort progressivement de sa coquille et arrive à vaincre ses vieux démons. Elle est toujours là pour Rei, son amour pour lui est incroyable! Rei grandit lui aussi, il se découvre capable d'aimer Kira plus qu'il ne l'aurait jamais imaginé. Le garçon qui se fichait de vivre ou de mourir finit enfin par sortir de son enfer personnel. Les personnages secondaires, comme Harumi et Tatsuya par exemple, jouent aussi un rôle intéressant dans l'histoire et se révèlent plutôt attachants.

Mars, c'est quinze tomes à avaler, quinze tomes en montagnes russes. Un instant on rit et juste après on pleure. Mais cette histoire vaut vraiment le coup. Sans m'en rendre compte, je me suis retrouvée à enchaîner les chapitres à toute vitesse, voulant à tout prix savoir ce qui allait se passer. Si vous cherchez une histoire loin des clichés habituels du shojo de base, Mars est pour vous!

 

 

 

Vous aimerez aussi...

 

Peu de shojos sont comparables à Mars. Mais si vous appréciez l'évolution de Kira dans Mars,vous aimerez peut-être celle de Keiko de Cat Street...

 

Voici l'opening du drama, que j'aime beaucoup...

 

 

               
                    

 

Repost 0
Published by Aelynah - dans Shojos
commenter cet article
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 14:27

http://1.bp.blogspot.com/_mSWE6Hmyb7Q/SOwYAup4dSI/AAAAAAAAAtY/TXCSftWFdQ4/s400/as1.jpg

 

Red River ou Anatolia Sory ou encore Sora wa Akai Kawa no Hotori est un manga qui n'a pas encore débarqué dans notre pays... et c'est bien dommage!

 


Manga:

 

Red River est un shojo manga de 28 tomes écrit et dessiné par SHINOHARA Chie. Le manga n'est pas licencié en France mais vous le trouverez aux USA chez Viz Media

 

Résumé:


Red River

 Yuri est une adolescente ordinaire qui mène une vie tout à fait normale... jusqu'au jour où elle se retrouve brusquement transportée au XIVème siècle av J.C., dans l'Empire Hittite, en Anatolie (ce qui correspond aujourd'hui à la Turquie)!  Mais l'arrivée de Yuri n'est pas dû au hasard, la cruelle reine Nakia l'a attirée par magie en Anatolie pour la sacrifier à ses terribles ambitions. Heureusement, Yuri trouve rapidement un protecteur en la personne du prince Kail Mursili. Ensemble, ils tentent de déjouer les plans de la reine tout en cherchant comment renvoyer Yuri chez elle. Mais tout se complique lorsque que les sentiments s'en mêlent...

 

 

 

 

 

 

 

  Critique:


L'Empire Hittite? Le XIVème siècle av J.C. ? Voilà qui a de quoi surprendre. Peut-être les choses s'éclairciront-elles un RR3peu si je vous dit que les Hittites furent de grands rivaux pour les Égyptiens, comme par exemple le pharaon Ramsès II?  C'est certain, le cadre de cette histoire est originale...même si le scénario peut sembler un peu cliché au départ. En effet, l'héroïne se trouve catapultée par magie dans un univers étrange, est poursuivie par d'affreux méchants mais rencontre aussi pleins de beaux jeunes hommes.

Mais rassurez-vous, Red River a de quoi vous faire enchaîner ses 28 tomes sans respirer! Le scénario se révèle très intéressant, notamment grâce à son cadre historique. Yuri va connaître de nombreuses aventures, rencontrer beaucoup personnages (certains d'entre eux ont véritablement existé) et chaque tome se révèle passionnant.

Mais ce que j'ai le plus apprécié dans ce manga, c'est l'évolution de son personnage principale. Au départ, Yuri a tout de l'héroïne de shojo un peu gnangnan, légèrement pleurnicheuse et incapable d'agir de façon sensée. Mais elle évolue, pour notre plus grand plaisir. La gamine fragile et banale du XXème siècle se transforme en femme forte et décidée, prête à braver tous les dangers. Le peuple Hittite voit en elle Ishtar, la déesse de la guerre et si elle ne semble pas mériter un tel titre au début, elle devient peu à peu une vaillante guerrière... et une femme amoureuse.

En effet, il ne faut pas sous-estimer la partie "romance" de ce manga.  SHINOHARA Chie vous offre surtout une belle histoire d'amour, au coeur de l'Histoire hittite!

Red River est un manga à ne surtout pas manquer, j'attends avec impatience le jour où je pourrais le ranger dans ma bibliothèque.

RR7

RR5

 

 Vous aimerez aussi...


  From Far Away ( ou Kanata Kara), Fushigi Yugi, Ryou, InuYasha... sont des mangas où l'héroïne se retrouve à une autre époque ou dans un autre univers.


En savoir plus:

 

Le fait que Red River ne soit pas licencié en France freine l'expansion de blogs ou de sites consacrés à ce manga trop peu connu 

 

RR6

RR1

 

Repost 0
Published by Aelynah - dans Shojos
commenter cet article
20 mars 2010 6 20 /03 /mars /2010 18:31

http://jeanniex.files.wordpress.com/2009/03/skip-beat.jpg




Vous ne supportez plus les héroïnes nunuches qui tombent dans les bras du premier venu, les lavettes qui se recroquevillent en pleurnichant à la moindre remarque?
Marre des shojos où les héroïnes combattent les forces du mal en robes à paillettes, des romances lycéenne 100% prévisibles?
Vous voulez un shojo qui vous fasse rire et rêver, une héroïne super tête de mule mais aussi super attachante? Des chanteurs narcissiques, des acteurs charismatiques et des directeurs d'agence givrés?
Alors foncez sur Skip Beat!

Manga:

http://www.manga-news.com/public/images/vols/Skip_Beat_01.jpgToujours en cours de publication, la série compte à ce jour 22 tomes au Japon. En France, vous la trouverez aux éditions Casterman (10 tomes parus)

Auteur: NAKAMURA Yoshiki

Résumé:

 Kyoko, jeune fille un peu naïve, est folle de joie lorsque son ami d'enfance Sho Fuwa, dont elle est amoureuse, lui propose de le suivre à Tokyo où il est prêt à entamer une carrière de star de la chanson. Alors que Sho construit sa carrière, notre Kyoko fait joyeusement la bonniche pour leur assurer de bonnes conditions de vie. Mais lorsqu'elle apprend par hasard que Sho ne fait que servir d'elle, la boite de Pandore s'ouvre et  Kyoko prend deux grandes décisions:
La première: ne plus jamais retomber amoureuse ( elle développe des réactions très intéressantes dès qu'elle entend les mots "amour" ou "Sho Fuwa").
La deuxième: Sho ne va pas s'en tirer comme ça! Kyoko est prête à tout pour ce venger et même à entrer dans le monde du show-bizz pour devenir la rivale de Sho!
Mais alors qu'elle n'était entrée dans cette univers que par désir de vengeance, la jeune fille développe un attachement profond pour son  nouveau métier et fait de nombreuses rencontres qui changeront sa vie, comme celle du beau,  super célèbre (et quelques fois terrifiant) Ren.


L'Anime:

http://ashtoh.files.wordpress.com/2008/12/largeanimepaperscans_skip-beat_mado.jpgEpisodes: 26 qui reprennent plutôt fidèlement le manga jusqu'au tome 11 inclu.

Critique:

Pourquoi j'aime autant Skip Beat? 


Pour l'humour: Kyoko est l'une de héroïnes de shojos les plus drôles que j'ai jamais vue. Ses crises de colères et ses moments de délire pur (il n'y a pas d'autres mots) sont à mourir de rire.

Pour les personnages: Au cours de l'histoire chacun d'entre eux développe sa personnalité. On en apprend plus sur leurs motivations, leur histoire, les raisons qui les ont poussés à entrer dans l'univers du show-bizz... On apprécie fortement le fait que la mangaka développe certains personnages secondaires, comme Kanae par exemple.

Pour l'histoire: Parce que oui, on s'attache à notre héroïne. On la suit dans chacun de ses rôles, on la voit mûrir (tant sur le plan professionnel qu'émotionnel... même si Kyoko reste Kyoko). Chaque nouvelle intrigue, chaque nouvelle rencontre permet à Kyoko de grandir.

Pour l'amour: Parce qu'on est dans un shojo et donc c'est surtout ça qu'on attend. Mais il vous faudra vous armer de patience, Kyoko a en effet tendance à être un peu... obtuse pour ces choses-là!


A voir et à lire, donc!

Mention spéciale au deuxième ending, que j'adore!


 

 

Vous aimerez aussi...

 

 Glass Mask

 

En savoir plus:

 

Skip Beat: bureaux de la LME production

un bon site très complet avec plein de bonus sympas (mention spéciale au "petit journal de Skip Beat")


Repost 0
Published by Aelynah - dans Shojos
commenter cet article
4 mars 2010 4 04 /03 /mars /2010 20:43

Glass Mask anime
Probablement mon anime favori! Il est malheureusement peu connu, j'espère que cette fiche vous donnera envie de le voir!

Autres titres:
Glass no Kamen
Laura ou la passion du théâtre

http://cdn.myanimelist.net/images/manga/2/1425.jpgManga:
Toujours en cours d'écriture. Pour le moment, 44 tomes sont sortis. Ne vous étonnez pas de la date de sortie du dernier tome,  la mangaka (Suzue Miuchi) a en effet décidé de retravailler tous les nouveaux chapitres de prévu.











Drama:
23  épisodes (deux saisons) sortis en 1997-1998














Animes

Laura ou la passion du théâtreLaura ou la passion du théâtre:
23 épisodes sortis en 1983. Ils sont repris dans Glass Mask qui prolonge l'histoire. L'anime étant asssez ancien, le design peut sembler un peu démodé mais il garde son charme. J'ai quand même une préférence pour les personnages de 2005.^^











Les OAVs:
3 OAVs, sortis en 1998. Le design se rapproche plus de l'anime de 2005.













Glass mask:
http://bp3.blogger.com/_3pUrRwrN3Nk/SG9QnbVN0tI/AAAAAAAAABE/U1FFbNJGoYg/s320/GM2005+Booklet+Front+Cover.jpg51 épisodes, parus en 2005. Le dernier épisode de l'anime correspond au tome 41 du manga

Résumé:

Maya (ou Laura pour l'anime de 1983) est une adolescente ordinaire, maladroite et tête en l'air qui fait le désespoir de sa mère. Mais Maya a une passion dans la vie: le théâtre et tout ce qui s'y rapporte. .Un jour, alors qu'elle imite dans un parc les personnages d'un drama, elle est repérée par Tsukikage-sensei, actrice autrefois de grand renom qui a du renoncer au théâtre suite à une blessure qui la défigura. Cette mystérieuse femme propose à Maya de venir étudier dans son école, afin de devenir actrice. Le rêve de Maya est  enfin entrain de se réaliser!
Mais la route est encore longue et les obstacles nombreux. Maya ne pourra compter que sur sa détermination, ses amis et sur l'aide d'un mystérieux bienfaiteur: l'Homme aux Roses Violettes, qui la protège et l'encourage.
Qui est vraiment l'inquiétant producteur Hayami Masumi, tantôt gentil, tantôt cruel? Maya pourra-t-elle vaincre sa rivale, la brillante et talentueuse Ayumi et ainsi obtenir le rôle le plus convoité de toutes les actrices japonaise, celui de la légendaire Nymphe Rouge?

Critique:

Probablement l'un de mes animes favoris:
Déjà, l'univers est original. On a vu de nombreux mangas/animes consacrés la musique (Nana, Full Moon, Nodame Cantabile...), au cinéma (Skip Beat...), mais peu de séries centrées sur le théâtre. De plus, Maya est une héroïne attachante et déterminée. On la voit évoluer au cours des épisodes, maîtriser des rôles de plus en plus difficile et on est de tout coeur avec elle! Les personnages secondaires sont très développés, que ce soit la rivale de Maya: Ayumi ( cette fille est formidable, elle est très différente des pestes que l'on trouve habituellement dans les shojos: elle affronte Maya loyalement, simplement avec son talent) ou Hayami Masumi qui évolue beaucoup au cours de la série. Les pièces dans lesquelles joue Maya sont le coeur de l'histoire, il peut s'agir de pièces occidentales connues comme Le Songe d'une Nuit d'Eté ou de pièces japonaises. Chacune d'elle permet à Maya d'évoluer... et donne envie de se précipiter au théâtre!
Vous l'aurez compris, cet anime est à voir absolument!

 

Vous aimerez aussi...

 

Skip Beat

Ashita no Ousama

Repost 0
Published by Aelynah - dans Shojos
commenter cet article
2 juillet 2008 3 02 /07 /juillet /2008 18:22



... ou mon coup de coeur du moment!

L'anime est encore en cours de diffusion au Japon. Il est donc subbé au fur et à mesure par les teams. Personnellement, j'ai commencé à le regarder en vostfr puis je n'ai plus eu la patience d'attendre alors je suis passée à la vosta. Je ne sais plus à combien d'épisodes les teams françaises en sont mais si vous comprenez assez bien l'anglais, regardez-le en vosta car l'attente est très looooongue.
J'ai attendu plus de 2 semaines l'épisode 12 qui n'était TOOUJOURS pas sorti au Japon!

Manga:

 L'anime est adaptée d'un manga assez ancien (1991) qui suit les aventures de Kotoko pendant un long moment (après son mariage!). Il y a 23 tomes.
Il faut savoir que la mangaka, Tada Kaoru, est décédée dans un accident avant d'avoir terminé ce manga. Cependant, il apparaîtrait qu'elle aurait révélé la fin qu'elle imaginait à son mari et qu'on verrait cette fin dans l'anime! Bon, j'ignore si l'information est fiable mais ça semble intéressant...

Dramas:

Il existe deux dramas adapté d'Itazura na Kiss.
Un drama japonanais datant de 1996  et comportant 9 épisodes.
Et un drama taiwanais appelé It Started With a Kiss (ISWAK pour les intimes), datant de 2005 qui comporte 20 épisodes (30 http://leisypeisy.files.wordpress.com/2007/08/iswak.jpgen DVD). Il existe une saison 2 de ce drama (20 épisodes aussi), qui vient de se terminer.
D'après ce que je sais, ISWAK est plus populaire que le drama japonais. Vous le trouverez facilement en vostfr sur dailymotion.
J'ai commencé à regarder ISWAK en attendant le prochain épisode de l'anime et j'apprécie assez. Cependant je n'ai regardé que les épisodes que j'avais vu en anime, pour ne pas gâcher le suspens. Bah oui, je préfère l'anime au drama.
Malgré tout, si vous n'avez pas envie de patienter pour regarder l'anime, vous pouvez tout à fait regarder le drama qui est de très bonne qualité. Les acteurs sont excellent, surtout celle qui joue l'héroïne. Attention cependant, comme c'est un drama taiwanais les noms des personnages sont différents alors certains fans de l'anime risquent d'être un peu dépaysé au début...
L'intrigue du drama et de l'anime sont quasiment identiques. Je vous conseille donc d'éviter de regarder l'anime juste après le drama ou inversement car ça risque de vite devenir répétitif. Cependant, certaines scènes sont plus développées dans le drama que dans l'anime (bah oui, c'est pas la même durée!) et surtout, le drama va très loin dans l'histoire puisque la saison 2 se déroule après le mariage de Kotoko!

L'Anime:

En cours de diffusion au Japon, il y a 25 épisodes de prévu.
Dispo sur daylimotion (vostfr), wat tv (vostfr), crunchyroll (vosta).

Résumé:

Kotoko est une jeune japonaise de 17 ans ordinaire, élève médiocre et pas très intelligente. Le gros problème, c'est qu'elle est amoureuse de l'élève le plus populaire et le plus intelligent (il a 200 de QI!) du lycée: Naoki Irie. Or, Irie est très distant http://ecx.images-amazon.com/images/I/51dD6z797FL._SL500_AA240_.jpget ignore l'existence de Kotoko. Celle-ci décide donc de prendre son courage à deux mains et de lui avouer ses sentiments par le biais de la traditionnelle lettre d'amour. Malheureusement, son idole ne daigne même pas prendre la lettre et la pauvre Kotoko est rembarrée avec un très sec " Je n'en veux pas "!
Mais les malheurs de notre héroïne ne font que commencer, en effet la nouvelle maison de Kotoko s'écroule après un tremblement de terre! Heureusement, un vieil ami du père de Kotoko leur propose de venir habiter chez lui le temps qu'ils trouvent un nouveau logis. Or, il se trouve que cet ami n'est autre que (coup de théâtre!) le père d'Irie!
Voilà donc Kotoko condamnée à cohabiter avec le garçon qu'elle aime mais qui l'a rejetée et humiliée...


Critique:

A chaque fois, le cap du premier épisode est dure à franchir pour moi. J'ai commencé le premier épisode pour arrêter cinq minutes après car je n'arrivais pas à entrer dans l'histoire. Cependant, j'aimais vraiment le chara-design alors je me suis http://img.gkblogger.com/blog/imgdb/000/000/372/396_2.jpgaccrochée et j'ai regardé au moins trois fois le début du premier épisode (- _-').
Ce n'est qu'à partir du moment où Kotoko débarque chez Irie que j'ai vraiment accroché à cet anime. Voir deux personnes aux caractères si opposés, obligé de cohabiter ensemble, est très drôle. Je me suis vraiment attaché à Kotoko qui me fait beaucoup rire.
Le plus intéressant cependant réside dans l'évolution des personnages. Irie ne tombe pas brusquement amoureux de Kotoko, Kotoko ne décide pas brusquement de renoncer à Irie pour tomber dans les bras de Kin. Au contraire, leur relation évolue par petites touches, chaque épisode apporte une avancée. Peu à peu, on sent qu' Irie commence à s'intéresser à Kotoko, qu'il éprouve une certaine affection pour elle, alors qu'il la considérait au début comme une idiote complète.
Si vous avez aimé Nodame Cantabile, vous retrouverez avec plaisir deux personnages qui ont un peu le même type de psychologie et de relation que Nodame et Chiaki (même si l'histoire est très différente!).
Les habitués des shôjos auront peut-être une impression de déjà-vu face à cetaines situations et certains personnages typiquement shojonesques (Aaaah, l'affreuse rivale toujours parfaite qui semble si amie avec Irie!^^) mais le manga dont  est adapté cet anime est assez ancien et à l'époque on trouvait moins ce genre de clichés. En outre, le scénario est tellement bien et les personnages tellement géniaux que ces clichés s'intègrent parfaitement dans l'histoire.
Je vous conseille donc fortement cet anime qui n'a pour moi que des points positifs!

En savoir plus

Rares, très rares les sites sur Itazura na Kiss! Je vous mets un site anglais de qualité pour le manga.
suki-desu
Pour le drama, si vous voulez en savoir plus, il y a dramawiki:
lt Started with a kiss
Itazura na Kiss

http://www.animebox.eu/reviews/artwork/Itazurana%20Kiss.jpg

Repost 0
Published by Aelynah - dans Shojos
commenter cet article
17 juin 2008 2 17 /06 /juin /2008 15:40

http://mondedesanimesmangas.m.o.pic.centerblog.net/o/e57f3c4e.jpg
                                                 
Ah, qui n'a pas entendu parlé de ce manga! Probablement le shôjo le plus connu avec Nana.
C'est probablement l'un des meilleurs du genre.
Pour ceux qui débarquent: à voir et à lire d'urgence!
Pour les autres: replongez-vous dedans, ça vous rappellera des souvenirs!

Manga:

23 tomes, tous parus en France chez Delcourt
Auteur: Natsuki Takaya (pseudonyme)

Résumé:

Tohru Honda, une jeune lycéenne qui vit sous une tente depuis la mort de sa mère, rencontre un jour Shigure Soma. http://www.infoville.fr/sortir/mangas-et-japanimation-819-illustrationCet homme n' est autre qu'un cousin du garçon le plus populaire du lycée: le "Prince" Yuki Soma.
Cette première rencontre suffit à Tohru pour découvrir, par hasard, le secret de la famille Soma. Douze membres de cette famille sont possédés par les douze signes du zodiaque chinois (donc douze animaux) sans compter un treizième membre, possédé par l'esprit du chat. Lorsqu'ils sont enlacés par un membre du sexe opposé, ils se transforment en animaux.
Tohru s'installe chez Shigure et Yuki et rencontre les différents possédés, tous plus étranges les uns que les autres. Elle va ensuite tenter d'aider ses nouveaux amis mais Akito, chef de la famille Soma, ne tolère pas les intrusions de cette étrangère...

 

 

                                                                                                                       

   L'Anime:

Episodes: 26 qui reprennent plutôt fidèlement le manga jusqu'au tome 7 inclu.
Tous dispos sur dailymotion

Critique:
Cet anime est l'un de mes préférés. L'histoire, tout d'abord, est originale pour un shôjo. On n'est pas dans une banale romance neuneue entre bôgoss et la fille nunuche mais on n'est pas non plus dans un magica girl avec des gens pleins de super pouvoirs. Tohru est une fille ordinaire... qui se retrouve dans une situation extraordinaire. Elle est extrêmement généreuse et mettra tout son coeur pour aider ses amis. On peut lui trouver un côté un peu trop naïf et un peu nunuche mais l'auteur, Natsuki Takaya, est assez géniale pour nous la faire apprécier.
  Les personnages sont creusés, ont un passé plus ou moins  lourd mais aucun d'entre eux n'est un faire-valoir. Tous évoluent clairement et c'est encore plus frappant dans le manga.
Le style de dessin de la mangaka est très agréable, tout à fait mon genre! Je pense particulièrement à Kyo...

L'humour est présent mais bien dosé, jamais lourd ni malvenu et alterne avec des scènes plus dramatiques. Les épisodes suivent plutôt bien le manga et, si mes souvenirs sont bons, la fin de l'anime équivaut à la fin du septième tome.

Bref, à (re)voir!




En savoir plus:


Quelques bons sites sur Fruit Basket:
http://www.fruits-basket-temple.com
http://laurhanna.org/~fruitsbasket

Maintenant dites-moi, quel est votre personnage préféré de Fruit Basket?


L'opening de Fruit Basket (Japonais)



Repost 0
Published by Aelynah - dans Shojos
commenter cet article

Présentation

  • : Nuit Sans Lune: Animes et Mangas
  • Nuit Sans Lune: Animes et Mangas
  • : Que faire par une Nuit Sans Lune? Regarder un anime! Pour ceux qui sont fans, ceux qui débarquent et ceux qui veulent tout simplement partager,Nuit sans Lune, ses mangas et ses animes sont là!
  • Contact

Profil

  • Aelynah

Recherche

Archives

Pages